Spécialité Physique-Chimie

Si vous aimez les sciences et aspirez à une carrière scientifique, que ce soit la médecine, la recherche, l’ingénierie ou l’aéronautique, pourquoi ne pas choisir la spécialité physique-chimie pour la classe de première  ?

Qu’allez-vous étudier en spécialité physique-chimie  ?
Le champ d’étude de la spécialité physique-chimie est très varié, il comprend par exemple :

  • l’aéronautique, l’exploration spatiale  ;
  • la musique, la médecine  ;
  • l’empreinte environnementale  ;
  • les télécommunications  ;
  • les transports.

Compétences, méthodes : qu’apprend-on en spécialité physique-chimie  ?
Cette spécialité accorde une place importante à l’expérimentation et redonne toute leur place à la modélisation et à la formulation mathématique des lois physiques. Vous serez amené à prendre du recul en faisant le lien entre la physique-chimie et le monde qui vous entoure. Mais les aspects théoriques ne seront pas négligés.

L’enseignement comprend 4 heures chaque semaine (2h en classe entière et 2h de TP en groupes) pour développer 3 compétences essentielles chez un scientifique :

  • La pratique expérimentale : elle favorise l’initiative, et prend en compte les centres d’intérêts des élèves.
  • L’analyse et synthèse de documents scientifiques : en vue d’être capable de réaliser une présentation objective, critique et claire.
  • La résolution de problèmes scientifiques : mobiliser ses connaissances et ses capacités pour atteindre un objectif fixé sans que le chemin ne soit donné.

Les heures de TP permettent de travailler spécifiquement la démarche scientifique, l’autonomie, l’efficacité et la communication.

Quelles études après la spécialité physique-chimie ? Quels sont les débouchés  ?
Le choix de la spécialité physique-chimie semble incontournable si vous envisagez une orientation vers une des nombreuses filières scientifiques :
Université : licence physique, licence chimie, licence physique & sciences pour l’ingénieur, PACES, STAPS  ;
Écoles d’ingénieurs post-bac avec cycle préparatoire intégré (INSA, UT… )  ;
Classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) : MPSI (maths, physique, science de l’ingénieur), PCSI (physique, chimie, sciences de l’ingénieur) ou BCPST (biologie, chimie, physique, science de la Terre)  ;
La quasi-totalité des IUT du secteur industriel (soit 16 filières dont : mesures physiques  ; science et génie des matériaux  ; réseaux et télécommunications  ; chimie & génie chimique  ; hygiène, sécurité et environnement  ; etc.)  ;
Les BTS des secteurs de la chimie, de la physique, du paramédical et de l’environnement.


Partager cette page